Le VAR réduit le nombre de simulations

Le VAR réduit le nombre de simulations de manière significative en Liga

Le comité technique des arbitres espagnols a fait un point sur les premiers mois de son utilisation en Liga mentionnant le fait que le VAR a réduit le nombre de simulations de 66%.

Depuis le début de saison de LaLiga 2018/2019, le VAR est intervenu 41 fois (sur 120 matchs) avec une moyenne de 103 secondes par révision.
Il est intervenu sur 22 des 304 buts marqués depuis le début de saison soit sur 7% des buts.
En plus de limiter les erreurs d’arbitrages, le VAR a aussi pour effet de légèrement réduire les protestations (-3%) et surtout les simulations qui selon leurs calculs ont baissé de 66% par rapport à la saison dernière !
En effet, avec la présence du VAR se jeter dans la surface de réparation devient inutile puisque les actions sont révisées et le penalty peut être annulé.
Le VAR limite ainsi de manière importante l’anti-jeu et autres simulations grotesques qui nuisent au football tout en faussant les matchs.

« Le VAR est notre ange-gardien, nous continuons à préparer les matchs de la même manière mais nous avons désormais cet outil pour nous aider. »
Antonio Mateu Lahoz, arbitre

 © photo: AS.com

%d blogueurs aiment cette page :