Supercoupe d'Espagne en Arabie Saoudite

Supercoupe d’Espagne en Arabie Saoudite: l’opposition de la TVE

La Supercoupe d’Espagne aura lieu les 3 prochaines saisons en Arabie Saoudite. Une décision prise par la fédération espagnole qui fait beaucoup parler, notamment du côté de la télévision publique espagnole qui ne participera pas à l’appel d’offre.

En opposition à cette décision, la télévision publique espagnole (TVE) a annoncé ne vouloir diffuser cette compétition, dénoncant les atteintes aux droits de l’homme au sein du pays.
La Supercoupe se disputait jusqu’en 2017 sur un format aller-retour entre le vainqueur de LaLiga et celui de la Coupe du Roi. Pour la première fois la Supercoupe s’est disputée l’année dernière en un match unique et à l’étranger, à Tanger (Maroc). Elle se disputera pour les 3 prochaines saisons sur le format “final four” avec la participation du top 4 de la LaLiga 2018/2019: FC Barcelone, Real Madrid, Atlético Madrid et FC Valence. La première édition de cette nouvelle Supercoupe d’Espagne aura lieu du 8 au 12 janvier 2020 au Stade Roi-Abdallah de Djeddah et devrait rapporter 40 millions d’euros par an à la fédération espagnole, une belle somme.

Une décision qui fait cependant sans surprise beaucoup de bruit en Espagne, recevant de nombreuses critiques visant surtout Luis Rubiales (président de la fédération) dont on retient cette déclaration l’année dernière au moment où Javier Tebas (président de LaLiga) souhaitait délocaliser un match à Miami: “Tebas aime l’argent et moi le football. Gérone-Barça ne se jouera pas à Miami pour une question de valeur.”
Ce dernier a réagi à cette annonce en montrant son opposition vis-à-vis du fait qu’une entreprise de télévision par satellite saoudienne piraterait la diffusion de matchs européens dont ceux de LaLiga, engendrant une perte financière.

“Je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur moment pour aller en Arabie Saoudite. C’est un pays qui pirate tout le football européen, les droits du football. C’est la meilleur offre que nous ayons eu, bien sûr, car ils payent avec l’argent qui prennent au football européen.”

Javier Tebas, président LaLiga

En réponse aux critiques vis-à-vis des atteintes aux droits de l’homme et notamment ceux des femmes, Luis Rubiales a déclaré que les femmes pourront se déplacer librement dans le stade pendant les 4 jours de la compétition, ce qui n’est pas habituellement le cas. Un accord aurait également été signé pour développer le football féminin.

Le groupe audiovisuel espagnol Mediapro (chaînes TDT et GOL TV) est pour le moment le seul à ne pas avoir montré son opposition et pourrait donc obtenir les droits de diffusion.