fbpx

LaLiga: les prévisions de Javier Tebas pour l’avenir du football après la crise

La pandémie du coronavirus a complètement secoué l’industrie du football, certaines ligues devant être annulées et d’autres reprenant à huis clos. La Liga fait partie de cette dernière catégorie avec la reprise le 11 juin pour terminer les 11 dernières journées du championnat à huis clos.


Il y a eu des pertes financières importantes pour le football espagnol, mais le président de la Liga Javier Tebas ne pense pas que Covid-19 aura de graves effets à long terme, en supposant qu’un vaccin puisse être trouvé et distribué. S’exprimant pour l’ouverture de la conférence en ligne WFS Live, propulsée par Ronaldo, Tebas a tracé un calendrier pour le retour progressif du football à la normalité complète.

Ce qui attend le championnat espagnol jusqu’à un vaccin contre le Covid-19

“Je pense que cela dépendra des communautés autonomes” (régions espagnoles), a-t-il déclaré lorsqu’on lui a demandé quand nous devrions nous attendre à ce que les supporters puissent revenir dans les stades espagnols.

“Nous verrons si cela se produit à la fin de cette saison ou au début de la saison prochaine. Je pense que 30% de la capacité du stade est le maximum qu’il y aura. Et ce sera de l’organisation car il faudra que les gens entrent tôt et il faudra leur dire où s’asseoir et à quelle heure ils peuvent y aller.”

Malgré les inconvénients qui découleront de l’expérience les jours de matchs, Tebas s’attend néanmoins à ce que les supporters veuillent y aller. “Ce sera plus inconfortable d’aller au stade. Mais je pense que beaucoup de fans iront et rempliront le 30% autorisé pour voir leur équipe, même avec cette situation. Jusqu’à ce que nous ayons un vaccin qui nous permet de tous aller ensemble sans aucun problème.”

3 ans de récupération pour l’industrie du football ?

Une fois qu’un vaccin est prêt, Tebas est convaincu que le football pourra complètement revenir à la normale sans séquelles persistantes de la crise. À ce sujet, il a déclaré au public de WFS Live: “Une fois que nous aurons trouvé un vaccin, cela prendra peut-être une année de plus. Mais, il reviendra à ce qu’il était, avec des supporters dans les stades, avec les stades pleins, avec la passion du football, avec les mêmes retransmissions audiovisuelles. Je suis convaincu que dans trois saisons, ou peut-être un peu moins à mon avis, nous serons de retour dans le genre de situation dans laquelle nous étions. “

La perte estimée aurait été selon les calculs d’environ 1,1 milliard d’euros si la saison n’était pas allée à son terme. Ces chiffres comprenant les pertes potentielles des équipes encore en course en Ligue des Champions.

Un été calme attendu sur le marché des transferts

Tebas pense que le mercato d’été 2020 sera très différent de celui des années précédentes. Le président de la Liga a déclaré: “Il y aura des transferts, mais ceux que chaque club pourra gérer économiquement. Mais, les grosses signatures signées en argent, on ne va pas voir ça. Un de 100 millions d’euros est impossible. Et ceux au-dessus de 50 millions d’euros, on pourra les compter sur les doigts de vos mains et les miennes.

La Super Ligue européenne

Selon lui la crise a affaibli le projet d’une Super Ligue européenne, souhait de certains grands clubs européens et dont il est bien entendu contre de par sa position de président de LaLiga. “De nombreux clubs ont réalisé l’importance de maintenir leur marché national et de le sauver pendant la situation actuelle.”