stratégie de laliga

Croissance, enjeux et stratégie de LaLiga

Retour sur le discours du président de LaLiga Javier Tebas lors du World Football Summit. Un discours annuel toujours attendu pendant lequel il parle de la croissance de la ligue ainsi que des évolutions à venir.

Javier Tebas a abordé 3 thèmes importants pour LaLiga: sa stratégie internationale et droits TV, sa compétitivité ainsi que l’utilisation des nouvelles technologies (Big Data et Intelligence Artificielle).

Une ligue en progression constante, fruit d’un gros investissement comme le montre son nombre d’employés multiplié par 10 depuis la saison 2013/2014 (de 57 à 594).
Un investissement qui se répercute positivement en terme d’affluence dans les stades de 1ère et 2ème division avec 15 millions de spectateurs attendus au total cette saison contre 13.1 millions lors de la saison 2013/2014.
LaLiga a dépassé la barre des 3 milliards de téléspectateurs la saison passée contre 1.2 milliards en 2014/2015.

Stratégie internationale de LaLiga et droits TV

L’objectif de LaLiga est de se rapprocher de la Premier League en terme de revenus et cela passe principalement par les droits TV.
LaLiga touchant 2.1 milliards d’euros de droits TV jusqu’en 2021/2022, 42% venant de l’international.
Pour son marché international il était donc important de plus étaler les matchs pendant le weekend, il y en a désormais 5, ce qui permet d’avoir moins de matchs qui se jouent à la même heure.
Dans ce même objectif, Javier Tebas a défendu l’horaire de 13h pour le Clásico.

“Il faut penser à tout le monde, les asiatiques n’ont-ils pas aussi le droit de pouvoir suivre le Clásico ?”

Mieux connaître ses fans grâce au Big Data.

Grâce à son partenariat avec Microsoft, LaLiga est maintenant capable de recueillir beaucoup plus d’informations pour elle et ses partenaires afin de mieux connaître les fans.
Ce qui est selon lui plus important pour les différentes plateformes de LaLiga que le streaming ou la publicité.
L’objectif étant d’offrir une meilleure expérience aux fans et augmenter la valeur de la compétition.

“L’exposition des sponsors va perdre en valeur dans le futur et l’utilisation des données seront de plus en plus importantes.”

LaLiga ne disposait en 2017 que d’une seule personne en charge de recueillir et analyser les données, ils sont désormais 27.
Ce qui a permis selon Javier Tebas d’augmenter son nombre de sponsors et au niveau international de savoir quelles marques fonctionnent sur les différents marchés et d’avoir ainsi la possibilité d’avoir des sponsors différents en fonction des marchés.

Quelle utilisation de l’intelligence artificielle ?

L’intelligence artificielle sert également à analyser les meilleurs horaires pour la programmation des matchs en estimant l’audience potentielle et affluence dans les stades.
La marge d’erreur est selon leurs calculs de seulement 1% pour l’audience et 3,4% pour l’affluence dans les stades.

“Une Superligue ferait beaucoup de mal aux compétitions nationales.”

Il a aussi sans surprise montré ses craintes par rapport à la création d’une Superligue européenne. Selon lui ce nouveau format ne serait pas forcément bénéfique pour les grands clubs européens sur le moyen terme en comparaison à la Ligue des Champions.
Il estime que ce nouveau format pourrait faire perdre 500 millions d’euros de revenus aux compétitions nationales par une baisse des droits TV.