Budget Atletico de Madrid

Ambitions, croissance économique et budget de l’Atlético de Madrid

Le président de l’Atlético de Madrid Gil Marín était présent au World Football Summit de Madrid pour parler des ambitions du club, de sa croissance économique et du budget pour cette saison. Voici le résumé.

L’outsider face aux grandes puissances européennes

Le club disposera cette saison d’un budget de plus de 500 millions d’euros, soit 4 fois plus que lors de la saison 2010/2011.
Le budget de l’Atlético reste cependant loin des grandes puissances économiques européennes et la valeur de son effectif est la 7ème selon les estimations (top 3: Manchester City, Real Madrid et FC Barcelone). Ces dernière années ont été couronnées de succès pour le club avec 9 trophées en 9 ans dont une LaLiga et 3 Europa League. Ils ont également atteint par 2 fois la finale de la Ligue des Champions.
Une réussite rendue possible grâce à un grand entraîneur (Diego Simeone) mais aussi par une bonne stratégie de croissance économique menée par la direction du club.
L’Atlético est actuellement 2ème du classement UEFA.

“Les 2 finales de Ligue des Champions nous ont permis de nous placer sur la carte du football.”

Gil Marín

La construction du Wanda Metropolitano

Gil Marín a expliqué que la construction de leur superbe stade Wanda Metropolitano était la 3ème phase de développement du club après avoir d’abord résolu les problèmes économiques (fortement endetté il y a 10 ans) et rendu l’équipe compétitive.
Un risque pris par le club au moment de la crise financière mais nécessaire pour permettre au club de continuer sa croissance économique et de disposer d’un stade de nouvelle génération.
Le club souhaite désormais développer les alentours du stade pour en faire “la ville des atléticos (fans du club)”.

“L’Atlético est basé sur des valeurs telles que l’effort et l’humilité. Nous devons continuer à améliorer l’aide sociale.”

Quel futur pour l’Atlético ?

L’objectif sportif du club est de se maintenir aux premières places du classement UEFA ainsi que de continuer à travailler sur la formation. Un futur passant par une adaptation constante aux changement de l’industrie du football autant au niveau national qu’international. Avec en tête le rêve d’un jour soulever la Ligue des Champions.